Alex Andrun...tentatives poétiques

Juste un bouquet de vers dans le vase...le drame. Juste une fleur sincère dans la vie... le vacarme. Quand le brouillard arrose les pétales de Rose

~Sociétal~

Publié le 24 Mai 2021 par MH.

Y'a Barbara qui Piaf au micro tricolore et mon drapeau qui claque aux ventoses extérieures... Voilà Voilà les masses agglutinées dehors et accrochées au masque de l'année intérieure... Macron qui fait des farces avec des you-tubeurs...

Y'a des ados qui craquent au couteau batailleur et mon pays qui passe à droite de ma douleur et du grand amalgame qu'en ce jour je condamne... J'suis pas influenceur et encore moins gamer... Ni de gauche Ni d'islam mais du sens de l'honneur...

Un essayeur profane hors de la société débarqué sur la plage par l'ancien chalutier des émois qui partagent... de ceux qui jettent une encre mais pas l'éponge lancée par cet ange bien étrange... fortement irrité des inconsciences qu'échange la vieille humanité...

Y'a pas de monde d'après mais des promesses à chier vendues par les parleurs d'aristocratie crasse... ces versailleurs du strass et des paillettes en leurre... Moi aussi je bavasse en ce jour versatile à tous ceux dont la place est sur le banc puéril de l'Elysée fanée... me voilà attristé.

Mais j'ai la conviction que le Covid était cette énorme occasion d'éclater les barrières et pas un geste con imposé à mes frères... j'aime pas ce Mondochlore qui n'a plus de saveur... pas ces politiciens qui nous balancent du foin...

Voilà c'est la Pentecôte et tout le monde descend ou remonte sur la côte afin de s'ambiancer au week-end retrouvé... retrouvés les bouchons et le liège en soirée oubliant le profond et les introspections du chacun effectuées... les applaudissements... les moments de bonté...

Un kilomètre c'est long quand c'est un papyrus déroulé sur le blond, le sable de la Russe... la Montagne où se cachent les ascètes à la tâche... Je me sens humilié mais bien moins suicidaire que les résidents-Terre d'avenir consommé...

On ne fait que passer sur la grosse Boule de pierre qu'est peut-être fâchée de nous voir satisfaire Présent exagéré... perso je suis calmé grâce au peu de misère que la Vie m'a offert... certainement très fier de ceux qui m'ont aidé et je voudrais me taire...

Pourtant c'est mon métier d'accorder le solaire aux crayons tous tombés en mikado lunaire... une enfance perpétuelle... des cycles et des gamelles aux astres inventés... Je ferais bien un Scrabble pour finir cette fable et sans compter les points... ça serait super bien !   MH

Commenter cet article